Découverte de gravures d'animaux plus anciennes que les mains négatives
 
A partir de 2003, la différenciation d'une phase de gravures d'animaux plus ancienne que les mains négatives noires a pu être mise en évidence par l'étude des superpositions
 
 
 
 
Sur ce panneau, au moins trois phases de réalisation sont discernables : le cheval CHV024 a été gravé sur les mains négatives noires MNN023, MNN024 et MNN025, elles-mêmes réalisées sur l'ensemble graphique du cerf CER015 lequel est donc plus ancien que les mains négatives
 
 
Suivant la proposition initiale (Clottes-Courtin 1994), ces "gravures animales" auraient dû être réalisées durant la "phase II solutréenne". Mais, lors de la reprise de l'inventaire des mains négatives, le trait rouge qui surcharge le cou de la biche CER004, à gauche de l'image, nous a alertés. En effet, ce type de trait rouge et large dessiné avec un pigment exogène (hématite?) est toujours associé à des mains négatives noires. Comment alors aurait-il pu être réalisé en phase I gravettienne sur cette biche sensée, elle, être réalisée en phase II solutréenne ? L'observation à la loupe de ces gravures a montré que'lles sont remplies par les pigments du halo de la main MNN009 et donc réalisées avant MNN009.
 
Sur ce gros plan, on aperçoit le remplissage des traits de gravure de CER004 par le charbon projetté lors de la réalisation de MNN009
 
Traits rouges associés aux mains négatives noires